DECLARATION LIMINAIRE HORS CLASSE DES CERTIFIES

DECLARATION LIMINAIRE HORS CLASSE DES CERTIFIES

Le SNALC remercie les services du rectorat pour le travail effectué à l’occasion de cette commission pour la promotion à la hors classe des professeurs certifiés.
Le SNALC est reconnaissant quant à la décision de la direction de l’académie de Paris d’avoir accédé à sa demande concernant la revalorisation de la note pédagogique des professeurs qui se retrouvaient dans un vide d’inspection à partir de l’échelon 10 et dont la dernière inspection était antérieure à 2013.*

Cependant, nous souhaitons que soit aussi revalorisée la note pédagogique des professeurs qui certes ont été inspectés après 2013 mais dont le nombre d’inspections en 20 ans de carrière ne s’élève qu’à trois.
Il faudrait également une revalorisation des notes pédagogiques pour les professeurs ayant interrompu leur carrière pour élever des enfants ou pour suivre un conjoint.
Par ailleurs, le SNALC déplore la baisse du contingent des professeurs promus à la hors classe des certifiés.
En outre, le côté pérenne de l’avis du Recteur est problématique, un professeur pouvant bien entendu évoluer.
Il est aussi important que des recours soient  rapidement mis en place en cas de contestations par les professeurs.
De plus, le SNALC  regrette le manque d’harmonisation des notes d’inspection entre les différentes disciplines à l’intérieur de l’académie de Paris et entre les différentes académies plus ou moins généreuses dans leurs avis, ce qui pénalise beaucoup certains professeurs.
Enfin, le SNALC est favorable à une revalorisation des avis des professeurs nés avant 1958 pour qu’ils ne partent pas à la retraite sans avoir obtenu la hors classe, même s’ils ont deux avis  » à consolider » car c’est l’ensemble de la carrière et l’ancienneté qui doivent être valorisés pour la hors classe.

  • * Cette même demande est faite aussi par le Snalc Paris pour les agrégés souffrant d’une carence d’inspection et laissés sur le côté par le PPCR.

Déclaration liminaire : CAPA CLASSE exceptionnelle des Certifiés

Le SNALC  remercie les services du rectorat pour le travail important effectué à l’occasion de cette commission pour la promotion à la classe exceptionnelle des professeurs certifiés.
Tout d’abord , le SNALC salue l’assouplissement des conditions de validation de certains services nécessaires à l’accès au vivier 1 ( abandon de l’obligation de valider  8 années complètes  en ZEP ou REP pour les TZR affectés dans plusieurs établissements ). Cependant demeure le problème des agents ayant travaillé 8 ans dans des établissements difficiles mais non-étiquetés ZEP ou REP , qui n’ont donc bénéficié ni de primes , ni d’aménagements des conditions d’enseignement , et qui de surcroît n’auront pas accès au vivier 1 de la classe exceptionnelle.
En outre, la situation des professeurs ne pouvant travailler en établissements étiquetés ZEP ou REP car leur matière ne s’enseigne qu’au lycée n’a pas été prise en compte.
Par ailleurs, le SNALC continue à déplorer le manque de transparence dans la transformation des appréciations littérales du chef d’établissement et de l’inspecteur en avis du recteur.
Enfin, le SNALC demande à ce que les pourcentages du contingent des promus  soient moins déséquilibrés entre le vivier 1 et le vivier 2. Il serait également souhaitable d’enlever du tableau des promouvables au titre du vivier 2 les collègues qui ont moins de 58 ans.