Révisions d’affectation TZR

Chers collègues,

 

Vous pouvez demander une révision d’affectation si votre affection en tant que TZR vous semble absolument incohérente par rapport à vos souhaits exprimés sur votre fiche.

( La fiche devait être remplie )

Vous pouvez l’adresser au DRH adjoint du Rectorat de Paris en motivant cette révision d’affectation ( décès, changement de situation personnelle ou situation particulière…).

Adresser votre mail à anthony.ernewein@ac-paris.fr

L’équipe du Snalc Paris

ps : nous serons en vacances à partir du 14 juillet.

 

 

 

 

 

 

Déclaration liminaire FPMA 2018

header-2Monsieur le DRH, monsieur le DRH adjoint, M. le chef de division, mesdames et messieurs les Inspecteurs, mesdames et messieurs les chefs de bureau, membres de la FPMA, chers collègues,

 

Le Snalc Paris revient sur les difficultés de recrutement dans l’Education nationale, pointée dans l’actualité, sur lesquelles doit répondre notre ministre, M. Blanquer.

Au niveau académique, l’attractivité du métier pourrait être améliorée si les collègues pouvaient avoir une vraie visibilité sur leur carrière.

Chaque année, le Snalc Paris demande un tableau prévisionnel, par disciplines et pyramides d’âges et constate sa carence dans le Bilan social académique. ( toujours non mis en ligne sur le site académique !)

Cette année, nous soulignons à nouveau le peu de mutations que permet ce mouvement.

( un peu moins bloqué en documentation cette année, mais toujours opaque, en ce qui concerne les postes spécifiques)

C’est pourquoi nous proposons de revenir à un système où les stagiaires se voient confier peu de classes, ce qui ne peut qu’améliorer leur formation, éviter les démissions en cours de stage et libérer des postes pour le mouvement, les stagiaires se trouvant sur des postes attractifs.

Cette année, nous souhaitons alerter sur la situation des TZR de plus en plus difficile. La phase d’ajustement ne permet pas d’effectuer régulièrement les TZR. Nous déplorons la suppression du GT de balayage. Nous demandons à ce que les TZR puissent faire des vœux établissements comme les collègues en poste fixe.

Enfin, rappelons que le Snalc a voté contre le PPCR. Nous demandons une actualisation des collègues hors PPCR, qui n’ont pas été inspectés depuis 8, 10 ans … pour ces collègues en carence d’inspection, afin qu’ils ne soient pas lésés par les nouveaux entrants d’autres académies plus généreuses dans leurs avis et notations.

Sans vouloir jouer les Cassandre, le Snalc a annoncé l’an dernier et l’annonce aujourd’hui : il y aura un papy boom en 2022. L’Education nationale a besoin de nouveaux enseignants, mais aussi d’enseignants expérimentés qu’il ne faut pas décourager, d’autant que la durée des carrières s’est allongée.

Au reste, le Snalc, syndicat indépendant et humaniste, plaide encore pour une meilleure gestion des ressources humaines, plus fine, et une communication plus transparente à tous niveaux.

Nous remercions par ailleurs les services du Rectorat pour leur disponibilité.

L’équipe des commissaires paritaires.