Congrès du SNALC PARIS spécial élections : venez nombreux le 4 décembre

Mardi 4 décembre, vous êtes invités à participer à notre Congrès spécial élections, organisée par l’équipe du Snalc Paris.

Tous les adhérents et sympathisants ( agrégés, certifiés, plp, contractuels.) peuvent y participer, dans la limite de l’espace Hermès et des consignes de sécurité afférentes à ce dernier).

Il suffit de demander une autorisation d’absence à votre chef d’établissement : cette participation est de droit. ( droit syndical)

 

Notre invité sera José Razafindranaly, ancien haut fonctionnaire de la police.

 

Programme de la journée :

Matin : votre carrière : la question de la hors-classe, la classe exceptionnelle…

 

Après-midi : vos conditions de travail ; la nécessité de voter pour ces élections 2018.

  • Pourquoi voter ?
  • Explicitation des enjeux de 2018 sur le plan académique et national.
  • Explicitation des sigles ( CTA, CTM …)

Vous pouvez vous munir de votre Numen pour venir voter en direct, au Congrès.

 

Pour rappel : les résultats des élections professionnelles auront lieu le vendredi 7 décembre.

 

 

Informations pratiques pour ce congrès :

Horaires : 9 h30-17 H

Lieu: Espace Hermès- 11 rue de la Vistule 75013 Paris (métro Maison Blanche ou Tolbiac)

Déclaration liminaire : CAPA CLASSE exceptionnelle des Certifiés

Le SNALC  remercie les services du rectorat pour le travail important effectué à l’occasion de cette commission pour la promotion à la classe exceptionnelle des professeurs certifiés.
Tout d’abord , le SNALC salue l’assouplissement des conditions de validation de certains services nécessaires à l’accès au vivier 1 ( abandon de l’obligation de valider  8 années complètes  en ZEP ou REP pour les TZR affectés dans plusieurs établissements ). Cependant demeure le problème des agents ayant travaillé 8 ans dans des établissements difficiles mais non-étiquetés ZEP ou REP , qui n’ont donc bénéficié ni de primes , ni d’aménagements des conditions d’enseignement , et qui de surcroît n’auront pas accès au vivier 1 de la classe exceptionnelle.
En outre, la situation des professeurs ne pouvant travailler en établissements étiquetés ZEP ou REP car leur matière ne s’enseigne qu’au lycée n’a pas été prise en compte.
Par ailleurs, le SNALC continue à déplorer le manque de transparence dans la transformation des appréciations littérales du chef d’établissement et de l’inspecteur en avis du recteur.
Enfin, le SNALC demande à ce que les pourcentages du contingent des promus  soient moins déséquilibrés entre le vivier 1 et le vivier 2. Il serait également souhaitable d’enlever du tableau des promouvables au titre du vivier 2 les collègues qui ont moins de 58 ans.

Déclaration liminaire Snalc Paris : CAPA Agrégés classe exceptionnelle

DECLARATION LIMINAIRE CAPA

PROMOTION AGREGES CLASSE EXCEPTIONNELLE

Jeudi 28 juin 2018 17h-19h

Devant le numerus clausus extrêmement restreint de cette promotion, le SNALC souligne la pertinence de promouvoir les collègues les plus âgé.e.s parmi les profils remarquablesafin de permettre une rotation régulière des promotions et de ne pas « engorger » le système. Ce, d’autant plus que la Classe exceptionnelle ayant une progression parallèle à la Hors Classe sur quatre échelons, elle n’est intéressante financièrement que pour les deux derniers (HEB 2 : 1013 et HEB 3 : 1067) et devrait donc logiquement constituer une fin de carrière, sauf bien sûr parcours tout à fait exceptionnel qu’il convient de reconnaître plus tôt. ( Le Snalc défend l’excellence !)

Nous voudrions remercier l’administration d’avoir revu et remonté deux dossiers que nous avions signalés en Réunion de concertation.

Cela dit, le SNALC déplore le fait que les conditions administratives  de l’éligibilité au vivier 1 soient particulièrement restrictives et que de nombreuses candidatures aient été écartées par l’administration (STS sans arrêté définitif d’affectation, formateur avec CAFFA datant d’avant 2016, affectation en zones sensibles avant 1990, etc.). Par ailleurs, le vivier 2n’offre pas suffisamment de possibilités de promotion au regard du nombre de candidatures.

Par ailleurs, les critères menant à l’avis du Recteur ou à sa révision d’une part, et ceux permettant de classer tous les dossiers à barème égal d’autre part, devraient être parfaitement explicités, afin qu’aucun collègue ne se sente lésé et comprenne la logique du système. Il est en effet particulièrement pénible d’être amené à supposer de mystérieuses ententes entre certains collègues et des autorités quelles qu’elles soient et, du point de vue des commissaires paritaires, de ne pas pouvoir expliquer rationnellement pourquoi telle candidature n’a pas été retenue par rapport à une autre qui l’a été.

Enfin, le SNALC regrette le calendrier extrêmement contraint aggravé par des problèmes informatiques qui a compliqué l’étude des propositions de promotion. En effet, les changements de date et les reports qui ont émaillé les différentes campagnes de promotion 2018 n’ont pas permis un examen véritablement serein de ces moments-clés dans une carrière d’enseignant.

Le Commissaire Paritaire SNALC Agrégés Hors Classe

Charles AMMIRATI