Dates Carrière Agrégés

Lundi 9/3 : GT liste aptitude agrégés au Rectorat de Paris ( groupe de travail) 

 

Lundi 16/3 : CAPA au Rectorat de Paris, Liste d’aptitude agrégés et congés de formation ( agrégés)

 

Pour plus d’informations:

Contactez Charles Ammirati ( snalc.paris@laposte.net) et Fabienne Leloup ( fleloupsnalc@yahoo.fr)

voir aussi le Site du Snalc National

https://snalc.fr

 

NB : pour la carrière des agrégés, il y a toujours le filtre académique et national.

Nous avons des commissaires paritaires nationaux qui suivent les dossiers des collègues « présélectionnés » au niveau académique.

ATTENTION CAPA de contestation des appréciations finales ( PPCR) le lundi 24 février: infos pratiques.

Chers collègues,

La Capa de contestation des appréciations finales pour les rendez-vous de carrière aura lieu le lundi 24 février, à la rentrée des vacances d’hiver.

Merci de contacter les commissaires paritaires dédiés si vous souhaitez faire réviser vos appréciations ou avoir des précisions :

Mme Kathy Turoche

( kathy.turoche@sfr.fr)

Mme Florence Jaafouri

(flojaafouri@hotmail.fr)

 

L’équipe du Snalc Paris

Déclaration liminaire du Snalc Paris( le 8/01/2020) : capa de titularisation des stagiaires agrégés au Rectorat de Paris.

Déclaration liminaire du Snalc Paris( le 8/01/2020) : capa de titularisation des stagiaires agrégés au Rectorat de Paris.

 

Le Snalc Paris présente ses vœux à tous les représentants de l’administration, du Rectorat, ainsi qu’à ses collègues des autres syndicats.

 

Dans le contexte troublé des grèves contre la réforme du régime des retraites, le Snalc s’inquiète particulièrement des retombées financières négatives pour les professeurs avec d’importantes réductions prévisibles du niveau de pensions.

 

Le Snalc s’oppose à la mise en place de la retraite par points et appelle à manifester demain 9 janvier.

Par ailleurs, nous sommes inquiets pour l’avenir du métier, l’absence d’attractivité se traduisant par le manque de candidats aux concours et l’accroissement des charges de travail, ce qui conduit à un nombre croissant de démissions, dès la première année, mais pas seulement.

Une vraie revalorisation salariale nous semble un préambule indispensable pour redonner envie aux jeunes d’embrasser cette carrière, en pleine mutation avec le numérique et le recul de la lecture chez les jeunes par exemple.

Le nouveau Bac nous semble également très difficile à mettre en œuvre et nous regrettons l’impréparation de cette réforme, comme le montrent les retards à fournir des sujets-types pour les E3C de janvier, compromises dans de nombreux lycées.

 

Enfin, nous regrettons la diminution substantielle du rôle des commissions paritaires, avant une disparition programmée ; les échanges qui s’y déroulaient nous paraissent indispensables au bon fonctionnement du système.

(78 suppressions de postes annoncées)

 

 

Nous vous remercions de votre écoute.

 

 

Charles Ammirati, Fabienne Leloup, commissaires paritaires.