Compte rendu de la délégation des personnels du lycée Arago à la DASEN 2 : mercredi 30 janvier 2019.

–  » L’entretien a duré plus d’une heure, en présence de notre proviseur, monsieur Georges Benguigui et de madame Mercier-Benhamou, directrice de la DASEN 2 lycée.
Les échanges furent courtois, mais parfois tendus. Les collègues ont présenté les conditions de travail éprouvantes, surtout en STMG, dues à l’insuffisance des moyens alloués, au vu du nombre d’élèves attendus (35),  nécessitant des dédoublements et en particulier dans l’enseignement des langues vivantes.
 
De plus la mutualisation des spécialités en première entre les lycées Hélène-Boucher et François-Arago représente, certes une offre augmentée des enseignements de spécialité, mais aussi un facteur compliquant ces conditions de travail dans un établissement, certes rénové, mais avec une sensible diminution des capacités d’accueil pour certaines salles.
 
La baisse de 18 à 8 heures, soit une perte de 10h pour contrainte de locaux selon la DHG prévue pour 2019-2020, aggrave cette situation.
 
Enfin le BTS Muc proposé par le lycée Arago perd beaucoup de son attractivité s’il ne lui est pas accordé la dotation horaire d’une option, soit 2h supplémentaires pour l’option relative à « la connaissance de l’entreprise à l’international ».


Madame Mercier Benhamou, directrice à la Dasen 2 a expliqué que par souci d’équité dans un contexte de réduction générale des moyens horaires; elle tiendrait certes compte des réclamations de la délégation d’union syndicale du lycée Arago .

Néanmoins, l’argument des contraintes de locaux et de sureffectif en 1ere STMG ne pourraient justifier d’abonder la DHG, sans attendre en juin l’état réel de la situation. À cette date, une seconde version des DHG sera consultable au CTA. »-