Déclaration liminaire CAPA HC des Certifiés – 23 juin 2017

Déclaration liminaire CAPA HC des Certifiés

Monsieur le DRH,
Mesdames et Messieurs les chefs de bureaux,
Mesdames, Messieurs les Membres de la CAPA,
Chers collègues,

Avant tout, nous remercions les services du Rectorat
pour la qualité de leur travail.

CONCERNANT LA CAMPAGNE ACTUELLE DE
PROMOTION

Le SNALC se réjouit de l’augmentation du nombre des Professeurs Certifiés promus au 11ème échelon, mais le SNALC considère également qu’il faut encore penser  améliorerl’accès à la Hors classe des Professeurs Certifiés en fin de carrière, afin qu’ils puissent bénéficier de cette promotion pour leur retraite. Cette reconnaissance pourrait être vue comme une « petite consolation » face à la dégradation de la situation salariale des Professeurs en général, et des Professeurs Certifiés en particulier.

Dans ce but, il faudrait :
– écarter de la promotion à la Hors classe les Professeurs Certifiés n’ayant pas atteint au moins le 10 ème échelon
– débloquer les « Avis Défavorables » pour les Professeurs Certifiés stagnant depuis une dizaine d’années à un échelon élevé et qui ont au moins un « Avis Favorable »
– promouvoir les Professeurs Certifiés parvenus au 11è échelon ayant au moins un double « Avis Favorable » ainsi que les Professeurs Certifiés actuellement au 10ème échelon, nés avant 1954, et ayant au moins un double « Avis Favorable ».

Par ailleurs, le SNALC déplore :
– les baisses d’Avis non motivées
– le nombre beaucoup trop élevé d’Avis Défavorables » en Musique
– l’absence d’une véritable politique de remédiation pour les collègues en insuffisance professionnelle.

CONCERNANT LES FUTURES PROMOTIONS

Pour revenir sur la CAPA des Certifiés et le passage à la Hors classe, cette CAPA 2017 s’inscrit dans un contexte particulier, car marquant un tournant dans l’histoire de l’Education Nationale. Il s’agit en effet, de la dernière CAPA avant le nouveau protocole d’avancement d’échelon, le PPCR.

Dans un contexte particulier où la paupérisation des enseignants se dessine, et  particulièrement à Paris, cette CAPA permet aux collègues une reconnaissance de leur travail et leur permet d’accéder – enfin – à un salaire décent.
Le SNALC, syndicat professionnel, apolitique, est, et s’affirme comme un syndicat humaniste, cherchant à valoriser les enseignants, sans déni de la réalité.

Le SNALC s’oppose donc, et s’opposera encore à la rentrée 2017, au PPCR, qu’il considère comme un ersatz d’avancement.

– Trois bilans de carrière pour 42 ans de loyaux services ?

– Qu’adviendra-t-il des bi-admissibles qui passent à la trappe dans ce nouveau système ?

– Qu’adviendra-t-il des fins de carrière qui s’allongent, quand les traitements s’amenuisent, avec entre autres, la CSG ?

– Qui obtiendra la classe exceptionnelle et à quelles conditions ?

Constater la baisse du pouvoir d’achat de 20 % suite au rapport Darcos de… 2006, ne suffit pas, il faut véritablement et impérativement engager une réflexion et un programme pragmatique sur la carrière, l’avancement et la formation continue des enseignants…

Enfin, le SNALC Paris note, par ailleurs, l’inégalité de traitement entre les TZR et les Titulaires sur postes fixes dans le nouveau cadre. Comment seront-ils évalués ?