Déclaration liminaire : Capa HC Agrégés

Le SNALC, qui s’est dès le début opposé au PPCR qui ne permet pas de distinguer les professeurs les plus investis et valorise beaucoup l’ancienneté de service, regrette les inégalités de promotion entre les disciplines, flagrantes dans l’Académie de Paris.
Un pourcentage plus équilibré devrait être respecté.
D’autre part, le nouveau système d’inspection par des rendez-vous de carrière ne permet pas aux professeurs promouvables aux 9e et 10e échelon de demander une inspection pour valider leur travail ou d’améliorer une notation antérieure.
Surtout ceux qui sont au 9e depuis deux ans et qui n’ont pas été inspectés depuis longtemps voient leur carrière ralentie.
Un système injuste !

Compte rendu CAPA HC Agrégés

La Capa s’est tenue jeudi 24 mai matin.

 

Il y a eu 910 candidats pour 182 dossiers proposables.

Les candidatures ont été classées par barème décroissant ; l’avis du Recteur étant prépondérant.

 

Barre à 175 points !

4 avis possibles

1/ Excellent : 145 points

2/ Très satisfaisant : 125 points

3/ Satisfaisant : 105

4/ A consolider : 95

Le Snalc est en désaccord avec le PPCR qui pénalise les collègues les plus investis, et ceux qui ont une inspection ancienne.

 

 

 

Pour plus d’informations, contactez notre commissaire paritaire: charles.ammirati@yahoo.fr

COMPTE RENDU CAPA CONGES de FORMATION

La  Capa s’est déroulée au Collège G. Brassens en présence de toutes les organisations syndicales. Le quorum était atteint.

Toutes les organisations syndicales ont fait remarquer la hausse des demandes : 543 demandes en 2018. ( + 15 % par rapport à l’année précédente)

A Paris, il faut faire 9 demandes pour obtenir satisfaction.

Cette année, 49 personnels obtiennent leur CFP.

En ce qui concerne la mise en œuvre du compte formation (qui a remplacé le DIF), la cheffe de bureau va se rapprocher de la DAFOR pour pouvoir nous éclairer.

En ce qui concerne la Déclaration liminaire du Snalc Paris, nous avons demandé plus de moyens afin qu’un budget soit débloqué pour le concours de l’agrégation, mais aussi pour d’autres formations.

En outre, le Snalc Paris a rappelé qu’avec l’allongement des carrières et la mise en place du PPCR, de plus en plus d’enseignants sont amenés à demander des formations.

Il faudrait pouvoir prévoir des moyens pour les collègues qui ne sont plus concernés par les rendez-vous de carrière et qui souhaiteraient se former, d’autant qu’il semble que ce soit aussi la volonté ministérielle.

 

Le Snalc Paris demande donc l’égalité pour les formations, dans l’Education nationale comme dans les autres ministères.